DIY – Construction d’un Flight Case – Les Panneaux en Bois

1

Précédemment, je vous ai donné la liste des matériaux nécessaires à la construction d’un flight case et la liste des outils nécessaires.
Ici, nous allons voir comment préparer les panneaux en bois pour notre flight case.

Sommaire

Dans le cas du flight case pour l’Okto XL, les dimensions sont 75x75x39. Je décide d’avoir un capot de 9 cm de haut. Les dimensions des panneaux à découper seront de :

  •  2 panneaux 75 cm x 75 cm pour le bas et le haut de la caisse
  • 4 panneaux 75 cm x 30 cm pour l’avant, l’arrière, et les côtés de la caisse
  • 4 panneaux 75 cm x 9 cm pour l’avant, l’arrière, et les côtés du capot

DSC_0464

Comme vous avez pu le voir dans la première partie, j’ai fait découper les panneaux à la scie circulaire sur table lors de l’achat chez mon fournisseur de bois. Si vous n’avez pas eu la chance de faire faire la découpe lors de votre achat, vous pouvez toujours le faire en utilisant une scie sauteuse, des serres-joints, un guide scie, une équerre de menuisier et une grande règle (cf. ch.2 les outils). Ci-dessous une vidéo illustrant la découpe des panneaux à la scie sauteuse.

Une fois les planches coupées aux bonnes dimensions, il faut les préparer pour recevoir les poignées, charnières et fermoirs.

latcheshandlelydstay

Avant de faire les découpes, on trace les lignes pour la découpe.

DSC_0485

On perce ensuite des trous pilotes dans les angles pour aider le passage de la scie sauteuse dans le virage. On attaque ensuite la coupe en suivant la ligne. Les coupes allant être masquées par les les accessoires qui seront montés dessus, je ne prend pas le soin d’utiliser un guide linéaire. Rien ne vous empêche d’en utiliser un pour avoir des coupes parfaites.

DSC_0486

Pour illustrer le procédé, je vous recommande de regarder cette vidéo en anglais, suite de la précédente.

Une fois toutes les planches découpées, on attaque la peinture (cette étape n’est pas nécessaire lorsqu’on dispose de betonex, ou lorsqu’on lamine une pellicule plastique sur les panneaux). J’ai choisi comme outil la bombe de peinture : pratique, elle rapide à appliquer et ne demande pas de grande habilité pour être répandue, à condition de pulvériser la peinture à une distante relativement constante (une vingtaine de centimètres du panneau). J’applique une première couche et je laisse sécher pendant près d’une heure.

DSC_0487

Avant la deuxième couche, je passe un coup de chiffon sur les planches pour retirer tout résidu. La deuxième couche donne un aspect brillant, apportant une touche esthétique à votre boite. Une fois la deuxième couche sec, je réitère l’opération de nettoyage avec le chiffon. On obtient alors le résultat ci-dessous.

OUS_0571

Petite touche personnelle : le pochoir.  J’aime bien poser mon identité sur mes réalisations, et marquer le nom de son site et de sa société sur la boite en est un bon moyen. Ca fait également un peu de pub, et ça ne fait pas de mal. Pour réaliser le pochoir, j’ai utilisé la police de caractère « Stencil » (littéralement pochoir en anglais) que j’ai imprimé sur une feuille canson pour ensuite découper les lettres au cutter. Voici le résultat de mon pochoir ci-dessous.

DSC_0481

Les planches sont maintenant prêtes à être montées. Il faut maintenant couper les profilés « casemaker » et les profilés d’emboitement. C’est le sujet de notre prochain chapitre :

DIY – Construction d’un flight case – Les profilés aluminium

About author

Articles Recommandés

LE ROBOT SCARA

Après vous avoir présenté les différents types de robots, je démarre une série d’articles sur les différents robots que je connais. Aujourd’hui, je vais vous ...