DIY – Construction d’un Flight Case – Les Profilés Aluminium

4

Dans la première partie de ce DIY, je vous ai donné la liste des matériaux nécessaires à la construction d’un flight case. Dans la seconde partie, je vous ai donné la liste des outils nécessaires. Dans la troisième partie, nous avons vu comment découper les panneaux en bois.
Aujourd’hui, nous allons voir comment préparer les profilés pour le montage de notre flight case.

Sommaire

Pour le montage, nous avons besoin de deux types de profilé :

  • Les profilés casemaker

Casemaker

  • Les profilés d’emboitement hybride

hybride

Pour découper l’aluminium, on a besoin d’une scie à métaux et d’une boite à onglet. Il important d’utiliser des serres-joint pour fixer la boite à onglet au plan de travail et pour fixer le profilé d’aluminium à la boite à onglet lors de la découpe pour avoir des coupes précises et uniformes. Découper les profilés en tenant la scie à deux mains par ses extrémités. Penser à utiliser une lime à métaux ou du papier de verre pour poncer l’aluminium après la découpe pour enlever tous les copeaux résiduels.

DSC_0488

La vidéo suivante permet de bien comprendre comment utiliser la boite à onglet et la scie à métaux pour faire des coupes à 45 ° ou à 90 °.

Nous avons :

  • 2 panneaux 75 cm x 75 cm pour le bas et le haut de la caisse
  • 4 panneaux 75 cm x 30 cm pour l’avant, l’arrière, et les côtés de la caisse
  • 4 panneaux 75 cm x 9 cm pour l’avant, l’arrière, et les côtés du capot

Pour les panneaux du haut et du bas de la caisse, on commence par découper 4 morceaux de casemaker de 75 cm de long avec une coupe droite, 2 pour le haut et de pour le bas. Ils seront placés face à face. Pour les deux autres côtés des deux panneaux, il faut des morceaux plus court. Pour les autres côtés, on découpe 4 morceaux de casemaker de 70 cm de long avec une coupe droite. La différence de taille est faite pour compenser la hauteur de la fente du profilé casemaker qui fait 2,2 cm.

DSC_0493

Une fois les profilés découpés pour le haut du capot et le bas de la caisse, il faut maintenant s’occuper des arrêtes verticales de la caisse et du couvercle. Pour calculer la longueur à découper, il faut retirer de la hauteur du panneau à monter la hauteur du profilé casemaker (2,2 cm) et la hauteur du profilé d’emboitement (2,4 cm).

Longueur du profilé = 30 cm  (longueur de l’arête verticale de la caisse) – 2,2 cm (hauteur du profilé casemaker) – 2, 4 cm (hauteur du profilé d’emboitement) = 25,4 cm

On découpe donc 4 morceaux de casemaker de 25 cm pour la caisse (on enlève 4 mm pour laisser un peu jeu pour le montage) et 4 morceaux de 4 cm pour le capot.

Si  cela vous inquiète qu’il ait un jeu, rassurez-vous, il sera caché par les coins boules et les renforts d’angles.

On a maintenant fini de découper le profilé casemaker et il faut maintenant s’attaquer au profilé d’emboitement..

DSC_0487

Si vous regardez la photo ci-dessus vous pouvez voir qu’un des panneaux à été taillé pour laisser la place aux fermoirs papillon. Un second panneau a été taillé pour laisser la place aux arrêtoirs de couvercle. Il aura donc deux cotés où le profilé d’emboitement occupera toute la largeur du panneau et deux autres où il faudra placer trois morceaux de profilé d’emboitement. Il en ira de même pour le couvercle.

C’est une des étapes les plus complexes de la construction de la caisse. Il faut faire des coupes à 45 ° dans un sens et dans l’autre, d’autres droites, bref c’est un calvaire rien que d’y penser.

Rappelons le principe du profilé d’emboitement hybride : On utilise le même profilé pour le capot et la caisse, pour qu’il s’emboite on inverse l’intérieur du profilé avec son extérieur.

hybride-profile

Lorsqu’on fait une découpe pour le capot, il faut faire la même découpe que celle de la caisse en miroir en inversant l’intérieur de l’extérieur… L’astuce pour s’y retrouver est de poser les profilés que l’on découpe au fur et à mesure sur les panneaux sans les enfoncer pour savoir quelle découpe on a fait et celle qu’il nous reste à faire. On découpe les angles à 45° pour avoir des coins uniformes.

OUS_0560

Il faut également prendre en compte l’épaisseur des profilés casemaker pour calculer la largeur des coupes. Pour une largeur de panneau de bois de 75 cm, avec une épaisseur de profilé de 1,5 mm, il faut une dimension intérieur des profilés de 75,3 cm. Dans le cas où la coupe est droite d’un côté et à 45° de l’autre (cas de figure des profilés extérieurs sur les panneaux de bois avec des inserts pour les accessoires de fermetures), la largeur du panneau est de 15 cm, on découpera donc 15,15 cm soit 15,2 mm (je ne suis pas assez précis pour couper au dixième de millimètre, je poncerai ce qui dépassera). Si on oublie de prendre en compte l’épaisseur des profilés lors de la découpe, on se retrouve dans le cas de figure de la photo ci-dessous. Ça ne pose pas de problème de montage, seulement un manque d’esthétisme.

OUS_0557

Pour le reste des profilé d’emboitements, ce sont des coupes droites similaire à celles des casemaker, où l’on prendra toute la largeur de la tranche comme longueur pour notre profilé, soit 30 cm.

L’étape suivante est la préparation  des profilés au montage. On fait des trous pilotes  à la perceuse avec un forêt métal de 4 mm au niveau de la troisième rainure (celle la plus à l’extérieur du profilé). La quantité de trous varie en fonction de la longueur de profilé. Pour ma part, j’ai fait trois trous pour le profilés les plus longs, deux pour les profilés moyen et un pour les petits.

DSC_0490

Attention, il faut prévoir l’emplacement des charnières sur les profilés d’emboitements avant de faire les trous pilote pour fixer les profilés au panneaux de bois. Cela évitera tout risque de chevauchement entre les rivets et les charnières à poser. De la même façon, on pensera à ne pas mettre de rivet proche des arrêtoirs de couvercle et des fermoirs. Si vous avez besoin de visualiser cette étape, référez-vous à la partie 7

Une fois les découpes de profilés en aluminium faites, nous sommes prêts à passer à l’assemblage des panneaux de bois avec les profilés. C’est le sujet de notre prochaine partie :

DIY – Construction d’un Flight Case – L’assemblage

About author

4 comments

Post a new comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles Recommandés

INTRODUCTION AU VOCABULAIRE DE LA ROBOTIQUE

Lors de mes deux précédentes chroniques, j’ai tout d’abord abordé avec vous les circonstances dans lesquelles j’ai fait connaissance avec la robotique puis j’ai décortiqué ...