DIY – Construction d’un Flight Case – Installation des Accessoires

5

Précédemment, nous avons vu comment assembler les profilés en aluminium avec les panneaux en bois. Dans cette partie, nous allons voir comment assembler le reste des accessoires sur notre caisse.

Sommaire

Lors de cette étape, il est recommandé d’utiliser une sangle à cliquet pour maintenir le capot à la caisse.

Les coins boules

coin-boule

Premier accessoire à monter une fois les profilés montés sur les panneaux, les coins boules servent à protéger les angles de votre caisse tout en vous protégeant d’éventuelles coupures pouvant être faites par les rebords des profilés auparavant découpés. Pour les monter, on commence par percer dans les panneaux un trou sur deux sur chaque face du coin boule en s’assurant qu’il ne glisse pas lors du perçage. On fixe alors trois rivets dans les trous que l’on vient de faire. On finit la procédure en perçant les trois autres trous restants, de façon plus décontracté et on pose les derniers rivets.

Les renforts d’angle

renfort-d-angle

Une fois les coins boules montés, on passe au montage des renforts d’angle. De la même façon que pour les coins boule, on fait un trou sur chacune des faces du renfort d’angle, on pose les rivets puis on perce le reste des trous et on place les rivets restants.

Il ne faut pas hésiter à limer la jonction entre les deux profilés d’emboitement si le renfort d’angle n’épouse pas parfaitement les deux profilés.

Les arrêtoirs de couvercle

Les arrêtoirs de couvercle devant supporter le poids du couvercle un fois ouvert, j’ai préféré utiliser des rondelles avec les rivets pour renforcer la fixation des arrêtoirs à la caisse.

DSC_0504

Pour fixer les arrêtoirs à caisse, j’ai percé d’abord les deux trous du capot et de la caisse en contact avec le bois. Ils sont plus facile à percer que ceux sur le profilé. J’y place des rivets sans pour autant les attacher. Ils vont servir à maintenir les deux parties de l’arrêtoirs en place pendant que je perce les trous sur le profilé d’emboitement. Comme il faut défaire la sangle à cliquet pour pouvoir placer les rondelles derrière, je préfère percer tous les trous avant de procéder au rivetage pour éviter de défaire la sangle à cliquet plusieurs fois. Pour placer les rondelles et riveter sans trop de difficulté, je place la caisse sur un de ses côtés de façon à avoir la ligne horizontale de fermeture de la caisse verticale. On obtient le résultat final ci-dessous.

DSC_0520

Les charnières piano

Lorsqu’on met juste des arrêtoirs de couvercle, on peut remarquer qu’il y a beaucoup de jeu à l’ouverture et les panneaux de bois sur lesquels sont fixés les arrêtoirs fléchissent sous l’effort. De plus, les arrêtoirs en position fermée ne maintiennent pas le capot à la caisse comme le ferait un fermoir. Il est donc à mon sens indispensable d’avoir des charnières piano pour maintenir le capot à la caisse.

De la même façon que pour les arrêtoirs, on utilise des rondelles pour renforcer les rivets.

DSC_0505

Il est recommandé de remettre en place la sangle à cliquet sur la caisse avant de continuer. Pour fixer les charnières sur les profilés d’emboitement, je vous recommande de commencer par percer un trou de chaque côté et d’y placer un rivet avec de continuer à faire les autres trous. Lors de cette étape, il est important de maintenir l’axe de rotation de la charnière aligné avec la jonction des deux profilés comme on peut le voir dans la photo ci-dessous. Pour la fixation, j’emplois la même technique que pour les arrêtoirs.

DSC_0517

Les fermoirs papillon

De la même façon que pour la fixation des accessoires précédent, il est vivement recommandé de maintenir la caisse et le capot serré avec la sangle à cliquet.

On n’aura pas besoin d’ouvrir le capot lors de cette étape puisque le rivetage ne requiert pas de rondelles.
Je vous conseille de commencer par fixer la partie du fermoir qui se fixe au capot. De la même façon que pour l’arrêtoir de couvercle, on perce en premier les trous dans le bois, on place les rivets que l’on peut immédiatement fixer dans ce cas. Puis on réitère l’opération pour les rivets à fixer sur les profilés.

On passe ensuite à la partie du fermoir qui se fixe sur la caisse. On veille à l’aligner avec la partie supérieure et on répète la même opération de fixation que pour la partie supérieure. On obtient alors le résultat ci-dessous

DSC_0514

Les poignées

Comme les poignets vont supporter le poids de la caisse lors de leur utilisation, je vous recommande d’utiliser des rondelles.

DSC_0501

Pour la fixation des poignées, on n’a plus besoin de la sangle à cliquet. On peut soulever le capot maintenu par les charnières et les arrêtoirs de couvercle. On commence par percer deux coins opposés sur lesquelles on place un rivet avec sa rondelle. On peut alors finir de percer les trous de la poignets et riveter la poignée à la caisse en plaçant une rondelle sur chaque rivet.

DSC_0512

On a alors le résultat final ci-dessous.

DSC_0521

Les accessoires étant tous montés, on peut maintenant passer à l’aménagement intérieur de la caisse :

DIY – Construction d’un Flight Case – Revêtement Mousse et Feutrine

About author

Articles Recommandés

Réalisation de Pedalboards – Partie 1 : Prototype

[vc_row][vc_column][vc_column_text]Cela faisait plusieurs mois que mon ami Jamal de Casagroove évoquaient l’idée de réaliser des pedalboards Casagroove. Son idée de départ était de faire un pedalboard s’inspirant ...